Lucien MARSICANO, dis nous ....

Présente toi un peu Lucien

 

Je suis Bastiais, j’ai 25 ans et j’occupe les fonctions de  gestionnaire dans les ressources humaines à la Collectivité de Corse.

 

 

 

A quand remontent tes débuts en compétition ?

 

Mes débuts en compétition remontent à l’année 2013, lors de l’édition du Rallye du Nebbiu avec Cédric Cardi, où l’on finit 1er de Classe, avec la Honda Civic F2000 13.

 

 

 

As-tu une idée du nombre de Rallyes et courses de cotes sur lesquels tu t’es aligné ?

 

J’ai dû faire une vingtaine d’épreuves, dont deux au volant.

 

 

 

Ton meilleur souvenir en course ?

 

Toutes les courses ont été pour moi  de bons souvenirs . En ce qui concerne le meilleur,  je dirais avec Romain Deligne où il m’avait appelé deux semaines avant le Rallye de Corte en 2017 alors qu’il n’avait pas de copilote. Avec les péripéties mécaniques sur la deuxième étape, je l’ai forcé à rentrer en parc le soir alors qu’il restait une journée, et pouvoir finir le rallye. Avec ces problèmes mécaniques, on avait des chronos très intéressants, et on a pu rallier l’arrivée. Il a été jusqu’au bout et très content, sa famille et les amis aussi, donc ça été un très bon souvenir.

 

Corte 2017 avec Romain Deligne
Corte 2017 avec Romain Deligne

Le plus mauvais ?

 

Les mauvais sont forcément les abandons mécaniques et les sorties dont une en essais en 2015 sur la Giraglia avec Nico D’Ulivo avec la C2 R2 et avec Cédric Ferrari l’an dernier au Nebbiu . Le plus mauvais restant le Mare e Machja 2016 où, sur la route vers le départ de la première spéciale avec Angélique Paolini, lorsque l’on a appris la disparition tragique de Stéphane (Giraudi) . D’ailleurs, une grande pensée à lui, son frère Pasqua et toute sa famille.

 

 

Si tu devais citer 3 pilotes qui t’ont marqué

 

Je dirais Jean-Marc Manzagol (sans oublier Jean-Pierre le « Roi du Cap ») dont il détient le record dans le Lancone, Romain Dumas incroyable sur l’édition 2012 il me semble à la Giraglia  où il finit 2 ème et mon ami Cédric Ferrari sur une édition de la Balagne où il avait fini 6 ou 7 au scratch par là.

 

 

 

Quels sont selon toi les meilleurs pilotes (et co pilotes)  Corses insulaires actuellement ?

 

Ily en a beaucoup que je pourrais citer .  Après aujourd’hui, en ce qui concerne les  très bons pilotes, chacun dans leur catégorie,  qui me viennent comme ça de tête il y  a Jean-Mathieu Leandri, Romain Samartini, Ange-Marie Damerval, Cédric Ferrari, Micka Bousquet, Titi Muselli, Henry Baldrichi et tant d’autres.

 

En très bon copilote, Patrick Chiappe, Yoann Raffaelli, Etienne Patrone, Fabrice Gordon, Laurent Goia, Mickaël Camilli, Serena Simonpieri, Fred Corsi et tant d’autres aussi.

 

Nebbiu 2015 avec Nico D'Ulivo
Nebbiu 2015 avec Nico D'Ulivo

La voiture avec laquelle tu t’es le plus éclaté ?

 

Le plus, et malgré la canicule (rire), c’était la Saxo F2000 13 avec Maì Murati lors du Sartenais où on est monté pour rendre hommage à Jean-Michel Pietri. Après sinon, je me suis régalé dans toutes les voitures que ce soit en N1 avec Nico D’Ulivo, N2 avec Romain Deligne et Micka Susini et autres. Du moment que l’on met la combinaison, le casque et que l’on se met dans un baquet, on s’amuse.

 

 

La voiture que tu aurais aimé  piloter ?

 

La Clio S1600 (grand sourire)

 

 

Si tu pouvais changer quelque chose au niveau du Sport automobile, ce serait quoi ?

 

Si je pouvais changer quelque chose au niveau du Sport automobile, ce serait beaucoup plus d’entraide, parfois un peu de mentalité et surtout tout en restant compétitif, apporter plus de convivialité entre passionnés.

 

 

Un rêve ?

 

Le rêve, amener la Ronde de la Giraglia en 1ère division (toujours d’actualité).

 

Au volant au Nebbiu 2015, avec Dann Garcia à coté
Au volant au Nebbiu 2015, avec Dann Garcia à coté

La Giraglia fête son cinquantenaire cette année, vous avez mis les petits plats dans les grands .

 

C’était le principe, après avec la COVID-19, des modifications organisationnelles devaient avoir lieu notamment le buffet avec tous les équipages engagés le Vendredi midi avant le départ de la première étape, histoire d’apporter une convivialité entre les concurrents et partenaires en tempérant  la pression d’avant départ. Le feu d’artifice que nous avons prévu juste après la dernière épreuve spéciale de Cardo sur les hauteurs de Bastia, depuis le Port de Commerce qui n’aura pas lieu. Pour une cinquantième, on se devait d’établir un parcours long, retraçant l’histoire plus ou moins de la Giraglia de jour comme de nuit (comme à l’époque), et penser aux retombées économiques  sur l’ensemble du territoire Bastiais, Cap Corsin et Nebbiulincu. Nous avons le plaisir d’accueillir M. Bouteiller, le Directeur de Course du Tour de Corse WRC, en qualité de Directeur de Course principal de la 50ème édition, la participation de Jean-Pierre Manzagol lequel ouvrira l’épreuve VHC en 0 sur la mythique 306 Maxi, et d’autres surprises arriveront, nous l’espérons par la suite.

 

 

Pas trop frustré de ne pouvoir y participer ?

 

Frustré pas tellement puisqu’organiser un tel évènement c’est autre chose, du coup on profite aussi pleinement de l’épreuve sous une autre casquette, mais ça permettra de mieux gérer avec l’équipe, et d’être aux côtés de l’ensemble des équipages, des officiels et de nos licenciés.

 

 

Sur une idée lancée sur facebook, avez-vous prévu de rendre un hommage aux « pionniers » présents sur la 1 ère édition en 1970 ?

 

Bien évidement sur diverses publications et au travers de la réalisation d’un tel parcours nous rendons  déjà hommage aux « pionniers » présents lors de la 1ère édition en 70, que ce soit les « anciens » équipages et que ceux qui ont créé et développé la Squadra, l’écurie Libecciu et l’ASA Bastiaise. Nous étions certes partis sur le principe d’invitation de ces grands acteurs qui ont bercé l’époque de la Giraglia pour la remise des trophées.

 

Mais nous vivons une année assez peu banale avec la COVID-19 et du coup, comme je l’ai précédemment, on était amené à se réorganiser et aujourd’hui nous devons à se limiter à peu de personnes lors de la remise des trophées, dans le respect du protocole sanitaire. Du coup, ça « chamboule » un peu ce que nous avons prévu à l’origine.

 

 

Cela a déjà été évoqué par beaucoup, penses tu qu’il soit possible dans un avenir proche d’organiser un Tour de Corse accesible à tous nos amateurs et dans quelles conditions cela pourrait il se faire ?

 

Je pense que c’est possible à réaliser, avec la concertation de toutes les associations sportives automobiles insulaires notamment sur la gestion du calendrier aussi puisque si l’on rajoutera une telle épreuve, elle sera à mon avis portée sur un réaménagement du calendrier de l’année dans laquelle on souhaitera mettre en avant ce projet. Pour le moment, le sujet n’a pas été mis sur la table à ce jour. Mon avis personnel, ça serait grandiose aussi en tant que passionné, et pour notre île.

 

 

Ton programme dans les mois à venir ?

 

Arrivant sur la fin de l’année, je devrais participer à mon seul rallye de l’année en tant que concurrent à la Balagne, en Décembre.

 

Avec Vincent Lucciardi et quelques animateurs du VHRS que Lucien a tenu à mettre en avant aussi.
Avec Vincent Lucciardi et quelques animateurs du VHRS que Lucien a tenu à mettre en avant aussi.

Au niveau des pilotes ou copilotes

 

Qui macagne le plus ?

 

Romain Deligne

 

 

Le sérieux ?

 

Hugo Micheli

 

 

La fashion victime ?

 

Yoann Raffaelli – Laurent Goia, ça se discute

 

 

L’azzezu ?

 

Jean-Paul Lazzarini

 

 

Le maniaque ?

 

Pido Cesari

 

 

Qu’est-ce qui t’énerve le plus dans la vie ?

 

Le « monta-seguisme » et la mythomanie.

 

 

Que sais-tu faire que peu de gens peuvent faire ?

 

Il n’y a pas grand-chose, je ne suis pas Crésus. (rire)

 

 

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ?

 

Encore plus de femmes.

 

Nebbiu 2019 . Quand je vous disais que Lucien était un perfectionniste ..Il  tenu ici à  terminer la spéciale ...
Nebbiu 2019 . Quand je vous disais que Lucien était un perfectionniste ..Il tenu ici à terminer la spéciale ...

Raconte-moi une anecdote où tu t’es retrouvé totalement ridicule…

 

C’était lors d’une épreuve VHRS sur le continent avec seigneur Vincent Lucciardi, sur la liaison où l’on est arrivé à un croisement qui ne ressemblait pas tellement à ce qu’il y avait noté sur le Road-Book et du coup on est passé par la gauche au feeling (bien évidement ceux qui étaient derrière, nous ont suivis) et l’on s’est retrouvé au milieu de la spéciale dans laquelle nous nous rendions pour prendre le départ, ça été fantastique (rire).

 

 

Si tu étais quelqu’un d’autre. ?

 

Un membre de la famille Rothschild.

 

 

Si un génie t'offre de réaliser 3 voeux, quels seraient-ils?

 

-          La santé et le bonheur au quotidien pour ma famille, proches, amis et pour tout le monde

 

-          Être milliardaire, après je m’occupe du reste

 

-          Voir le Sporting (Bastia) en Ligue des Champions

 

Nebbiu 2014 avec Pierre Guintini et ....la bandera !
Nebbiu 2014 avec Pierre Guintini et ....la bandera !

Qu’amènerais tu sur une ile déserte ?

 

Un maillot, l’apéro et des lasagnes.

 

 

A qui aimerais-tu mettre une claque ?

 

À personne.

 

 

 

Tu te vois comment dans 10 ans ?

 

Papa avant tout, après le reste on verra au moment voulu (sourire).

 

 

 

Corse Rallye ?

 

J’avais déjà rencontré Michel avant même qu’il fasse le site Corse Rallye, au stade. Connaissant très bien quelqu’un de ma famille, on a sympathisé. C’est un passionné d’archives, de sport.

 

Corse Rallye permet, de par ses archives, de renouer pour la plupart des passionnés de leur époque, souvenirs, bons moments qui ont marqué l’histoire du sport automobile insulaire et c’est un vecteur de convivialité, de rencontres sur les réseaux sociaux. Un très lourd et beau travail que nous offre Michel Bernard, qui suit l’activité de nos licenciés insulaires sur le continent.

 

Bravo et merci beaucoup pour tout ce que tu fais et entreprends Mighé !

 

Au plaisir de t’accueillir tout comme l’ensemble des passionnés à la fin du mois d’Octobre à la Giraglia ! À bientôt pour la suite des aventures (sourire).

 

Corse Rallye 3 Octobre 2020

 

Balagne 2016 avec Gérard Angelotti
Balagne 2016 avec Gérard Angelotti

EN TANT QUE PILOTE

 

 

Voitures : Renault Clio – Peugeot 206 XS -

Co pilotes : Mika Camilli – Dann Garcia

 

 

Corte 2014 avec Cédric Cardi ... les débuts .
Corte 2014 avec Cédric Cardi ... les débuts .

EN TANT QUE CO PILOTE

 

 

Voitures : Honda Civic ED7 – Renault Clio RS  – Peugeot 106 XSI -  Peugeot 106 S16 – Citroen Saxo VTS – Peugeot 207 RC R3T -

Pilotes : Cédric Cardi – Pierre Guintini – Nico D’Ulivo – Georges Angelotti – Ugo Gregory – Romain Deligne – Michael Susini – Jean Luc Agostini – Maï Murati – Cédric Ferrari -

 

 

 

 

Victoires de Classe  :  Nebbiu (2013 – 2014 ) Balagne (2013)  Giraglia (2014) Porti Vecchju (2018)

 

 

 

 

 

Au volant au Nebbiu 2017 avec Mika Camilli
Au volant au Nebbiu 2017 avec Mika Camilli